Les sels de cuivre tuent encore en Alsace…comme au Moyen-âge

ou l’histoire de la ferme de Niederwyhl, à Bourbach le Haut en Alsace, abandonnée et empoisonnée avec des sels de cuivre avant notre venue en 1987, pour nous faire fuir, sinon nous tuer.

Autre blog : http://niederwyhl.canalblog.com/

Empoisonner aux sels de cuivre a été une pratique criminelle bien connue en France au XIXe siècle. Empoisonner au cuivre serait encore de nos jours un secret d’initiés, le crime parfait…soi-disant impossible à prouver. Les animaux, les végétaux et les habitants de la ferme de Niederwyhl en sont les victimes depuis 26 ans, depuis 1987, mais nous avons réussi à le prouver scientifiquement avec un grand nombre de dosages, d’avis et d’expertises judiciaires parce que le cuivre est rémanent.

  • La Justice.

  • L’avenir : la Fondation pour la Toxicochimie et l’Écotoxicochimie avec la création de 3 jardins ouverts au public, pour développer deux Sciences nécessaires à l’Homme et à son Environnement, créer des emplois et accueillir des adeptes de notre jolie nature.

Derniers articles de presse :

26 décembre 2013 : ” La traque de son empoisonneur est lancée. Une nouvelle expertise confirme qu’Anne-Marie et son commis de ferme souffrent d’une intoxication aux sels de cuivre. La justice recherche celui qui a empoisonné leurs terres. ” le_parisien_jeudi_26_12_2013.

27 octobre 2013 : “Moutons empoisonnés : mystère à Bourbach”, L’Alsace, Élisabeth SCHULTHESS, Thierry GACHON, Photographe. L’Alsace dimanche 27 10 2013 page 1 et page 40. “Précision : des grammes, et non des kilogrammes”,  L’Alsace mardi 29 10 2013.

Automne 2013 : “La sorcière des Vosges”, Revue XXI, n° 24, Stefan L’HERMITTE. Un journaliste sportif collecte les confusions et les rumeurs dans notre affaire criminelle encore en cours. Bluffant.

Septembre 2013, n° 48 : “BOURBACH LE HAUT, Empoisonnés au cuivre” HEB’DI, le magazine alsacien, CB. HEB’DI_09 2013.

15 août 2013 : “Mort au sulfate de cuivre”, Le Nouvel Observateur, Guillaume MALAURIE. Nouvel_Obs_15_08  2013.

20 mars 2013 : “La fermière des Vosges empoisonnée à petit feu”, Le Parisien, Jean-Marc DUCOS. Le_Parisien_mercredi_20_03_2013.

 

 

 

 Si vous avez des questions à poser sur la toxicité des sels de cuivre, sur vos problèmes concernant les sels de cuivre ou sur nos expertises, nous sommes à votre disposition:

am.singer@orange.fr

http://atctoxicologie.fr

Pour nous soutenir jusqu’à la fin des trois procédures encore en cours, qui sont trop longues, pleines de surprises étonnamment désagréables et incompréhensibles : 15 ans pour les procédures civiles encore en cours, 11 ans pour la procédure criminelle encore en cours, 10 ans pour la procédure devant la Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infractions – CIVI encore en cours, sans aucune indemnisation et pour commencer à créer une fondation pour la Toxicochimie, veuillez envoyer vos dons ou vos participations en ligne à l’Association Toxicologie chimie : ICI

ou par lettre à l’Association Toxicologie-Chimie
(Soutien à la ferme de Niederwyhl)
MDA 10, 206 Quai de Valmy
75010 Paris

Print Friendly

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>